Viaskin® Milk

Notre produit dans l’allergie aux protéines du lait de vache

L’allergie aux protéines de lait de vache (APLV) est la première allergie développée au cours de la petite enfance.

L’APLV passe souvent inaperçue et n’est pas diagnostiquée alors qu’elle peut se révéler une cause importante de détresse du nourrisson. Les symptômes peuvent comprendre des troubles gastro-intestinaux, notamment des vomissements et la diarrhée, une éruption cutanée, un angio-œdème (gonflement rapide de la peau) et une anaphylaxie. La seule option disponible pour la prise en charge de l’APLV est l’éviction du lait de vache, qui peut entraîner un déséquilibre nutritionnel, un retard staturo-pondéral et une mauvaise qualité de vie.

L’APLV est l’allergie alimentaire la plus fréquente chez le nourrisson et le jeune enfant et affecte de 2 à 3 % de la population générale. Dans environ 80 % des cas, l’allergie aux protéines du lait de vache disparaît après l’âge de 16 ans. Toutefois, d’après un groupe d’experts commissionné par l’AAAAI, environ 35 % des enfants présentant une APLV sévère développent par la suite d’autres allergies alimentaires ou maladies respiratoires allergiques, telles que l’asthme. 

Programme de développement de Viaskin® Milk

L’étude MILES

Au deuxième semestre 2014, nous prévoyons de lancer l’étude MILES, un essai clinique de phase I/II randomisé, multicentrique, en double aveugle contre placebo, portant sur l’innocuité et l’efficacité de Viaskin® Milk chez l’enfant (âgé de 2 à 17 ans) présentant une APLV IgE-médiée. Cet essai sera mené dans des centres cliniques sélectionnés aux États-Unis et au Canada, notamment des centres appartenant au CoFAR. Jusqu’à 150 patients (18 patients pendant la partie A et 132 patients pendant la partie B) seront randomisés pour recevoir le traitement dans 10 à 14 centres environ. Les patients éligibles présentant une APLV IgE-médiée confirmée réaliseront un premier test de provocation orale lors de la sélection, avec des doses croissantes de protéines de lait de vache. Les patients présentant des signes ou symptômes objectifs à une dose déclenchante de protéines de lait de vache ≤ 300 mg (environ 9,4 ml de lait de vache) seront randomisés.

La partie A de l’essai MILES, équivalant à la phase I, évaluera l’innocuité d’applications quotidiennes répétées de trois doses croissantes de Viaskin® Milk (150 µg, 300 µg et 500 µg de protéines de lait de vache) par rapport à un placebo, pendant trois semaines. La partie B, équivalant à la phase II, est conçue pour évaluer l’innocuité et l’efficacité de deux doses de Viaskin® Milk sélectionnées (telles que déterminées pendant la partie A), après examen des données d’innocuité. Après le 12e mois, tous les patients des parties A et B poursuivront le traitement par Viaskin® Milk, en ouvert, pendant 12 mois supplémentaires, à la dose maximale déterminée comme étant sans danger sur la base des données d’innocuité de la partie A. Le critère d’efficacité principal sera le pourcentage de patients répondant au traitement après 12 mois, définis comme les patients qui remplissant au moins l’un des critères suivants : augmentation d’un facteur ≥ 10 de la dose cumulée réactogène (DCR) de protéines de lait de vache au test de provocation alimentaire du 12e mois, par rapport à la valeur à l’inclusion, et atteignant au moins 144 mg de protéines de lait de vache (environ 4,5 ml de lait) ou une DCR de protéines de lait de vache ≥ 1 444 mg (environ 45 ml de lait) au test de provocation alimentaire du 12e mois. Les critères d’efficacité secondaires incluent, entre autres, le pourcentage de patients répondant au traitement au 24e mois, la DCR moyenne et médiane de protéine de lait de vache aux 12e et 24e mois et leur variation par rapport à l’inclusion, l’évolution, par rapport à l’inclusion, de la sévérité des symptômes déclenchés pendant le test de provocation alimentaire aux 12e et 24e mois et l’évolution, par rapport à l’inclusion, des évaluations de la qualité de vie aux 12e et 24e mois. 

Efficacy and Safety of Viaskin Milk in Children With IgE-Mediated Cow's Milk Allergy (MILES) - clinicaltrials.gov

Etudes cliniques académiques

Essai clinique pilote

En 2005, nous avions réalisé une étude pilote en double aveugle contre placebo portant sur Viaskin® Milk, en partenariat avec l’AP-HP, chez des patients allergiques aux protéines de lait de vache. Dans le cadre de cet essai clinique, des enfants (de 3 mois à 15 ans) présentant des taux élevés d’IgE spécifiques et incapables de consommer plus de 10 ml de lait de vache avaient été recrutés.

En 2010, les résultats définitifs de cette étude ont été publiés dans The Journal of Allergy and Clinical Immunology. Dans le cadre de l’essai, à la fin d’un traitement d’une durée de trois mois, la dose cumulée tolérée moyenne était multipliée par 12 dans le groupe ayant reçu la substance active, contre 8 % dans le groupe sous placebo.

Au début de l’essai clinique, sur les 19 patients inclus, certains ne toléraient pas l’équivalent d’une goutte de lait sans présenter des réactions sévères. Toutefois, après trois ou six mois de traitement, près de la moitié du groupe traité par Viaskin® Milk était capable d’ingérer de grandes quantités de lait. En revanche, aucun des patients ayant reçu un placebo (patch sans substance active) pendant les trois premiers mois n’a présenté d’amélioration significative. Ces patients ne répondant pas au traitement ont ensuite été traités par Viaskin® Milk ; au bout de trois ou six mois de traitement, la tolérance au lait s’était améliorée chez 80 % d’entre eux. Aucun effet indésirable grave ou inattendu n’est survenu au cours de cet essai et aucun retrait prématuré de l’essai clinique n’a été observé. Bien que des études plus vastes soient nécessaires pour confirmer l’efficacité du traitement d’un point de vue statistique, les résultats de l’essai clinique pilote fournissent une preuve de concept de l’immunothérapie spécifique par voie épicutanée.

En outre, au premier semestre 2015, en partenariat avec DBV Technologies, le CHOP (The Children Hospital of Philadelphia) prévoit de déposer une demande d’IND (Investigational New Drug Application) pour SMILEE, un essai randomisé, en double aveugle contre placebo, portant sur l’innocuité et l’efficacité de Viaskin® Milk dans le traitement de l’œsophagite à éosinophiles induite par le lait chez l’enfant. Sous réserve de l’approbation du Comité d’éthique et de la FDA, l’essai SMILEE devrait être mené comme suit : vingt patients, âgés de 4 à 17 ans, seront randomisés dans un bras traité par Viaskin® Milk ou dans un bras traité par placebo. Le traitement débutera à la randomisation, lors de laquelle les patients seront soumis à un régime d’éviction du lait. Après neuf mois de traitement, les patients seront réexposés au lait pendant deux mois maximum ; à ce stade, des biopsies seront pratiquées pour évaluer l’atteinte des critères d’évaluation principaux.

Nous apporterons une aide sous forme financière et matériel pour la réalisation de l’essai clinique. Cette étude sera réalisée par le CHOP et supervisée par le Pr. Jonathan Spergel.